Connaissez vous la Corée ?

©

CULTURELes Pojangmacha

05/06/2018

En arrivant en Corée du Sud, vous ne pourrez pas louper ces tentes orange flashy ou multicolore avec des bâches en plastique laissant entrapercevoir quelques sièges, des tables et de la nourriture. Les pojangmacha (포장마차) ce sont ces stands de nourriture en plein air sous...

Lire l'article

En arrivant en Corée du Sud, vous ne pourrez pas louper ces tentes orange flashy ou multicolore avec des bâches en plastique laissant entrapercevoir quelques sièges, des tables et de la nourriture.

Les pojangmacha (포장마차) ce sont ces stands de nourriture en plein air sous des tentes que l’on voit à chaque coin de rue en Corée du Sud. Ils proposent des petits en-cas simples et rapides à manger à des prix très abordables. Elles représentent cette Corée du palli palli qui vous permet de manger et boire rapidement. Pojangmacha signifie “chariot couvert” en coréen.

Pojangmacha : les stands de nourriture en plein air

 L’histoire des pojangmacha

On ne connait pas son origine exacte, mais les premiers vendeurs de rues sont arrivés dans les années 1950-60. A l’époque les vendeurs déplaçaient leurs échoppes dans toute la ville en proposant du soju avec quelques en-cas. Dans les années 1970, les pojangmacha se sont multipliés en offrant des menus plus diversifiés; à l’image du développement économique de la Corée du Sud et de son célèbre palli-palli (“vite, vite”).

De plus, en Corée, il existe un système de « tournée »; la première tournée a généralement lieu dans un restaurant, tandis que les pojangmacha représentent souvent la deuxième tournée. Souvent après avoir mangé les coréens se rendent dans ces lieux pour boire et partager un bon moment. Très présents dans les séries ou les films coréens, les pojanmacha représentent ce lieu où le personnage principal se retrouve pour boire du soju, en général, avec un ami ou son – sa futur(e) petit(e) ami(e).

Pojangmacha : Quelques règles d’abord !

Véritable représentant de la culture coréenne, n’hésitez pas à vous y arrêter et à essayer un petit en-cas. Si vous ne parlez pas coréen, pas de panique, il vous suffit de montrer ce que vous voulez et régler à la fin de votre repas.

Si vous voulez tenter l’aventure voici quelques règles :

Pour les végétariens, attention, une grande partie des plats sont à base de viande. Vous pouvez toutefois demander des gyeranmari (sorte d’omelette) ou du tofu kimchi.

Ces établissements n’acceptent QUE les espèces. Prévoyez de la monnaie !

Si vous voyez un rouleau de papier toilette, il s’agit de votre serviette (en Corée, il est d’usage d’utiliser le papier toilette en guise de serviette de table)

Pojangmacha : les stands de nourriture en plein air

Menu du pojangmacha

Les alcools : le plus consommé dans les pojangmacha est, sans surprise, le soju 소주, bien que, l’on trouve également, du makgeolli 막걸리 et de la bière맥주.

Les en-cas : au fil du temps, les menus des pojangmacha ont évolué, mais ils restent quelques basiques tels que :

Yache Twigim 야채튀김(légumes frits)

Tteokbokki 떡볶이 (pâtes de riz avec une sauce pimentée)

Odeng오뎅 (pâtes de poisson)

Sundae 순대(boudin noir coréen)

Gyeranmari 계란말이 (omelette)

Hotteok 호떡 (pancake sucré coréen)

Gimbap 김밥

Mandu 만두 (raviolis coréens)

La nouvelle génération de Pojangmacha

Les pojangmacha sont souvent critiqués pour leur manque d’hygiène alimentaire et leur manque de sécurité. De plus, ces dernières années de nombreux concurrents sont apparus tels que « Hanshin Pocha » qui propose la même chose qu’un pojangmacha, mais dans un restaurant. Un autre concurrent, “Solo Pocha,” a pour slogan « vous êtes arrivé seul, mais vous repartirez à deux ».

Alors envie de tester les Pojangmacha ?

 

Source : 일리 있는벽화/ K-Phenomen

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CULTURELes « Pet-café »

28/05/2018

Aujourd’hui, parlons de ce qui est sûrement la plus belle chose que l’on peut trouver en Corée du Sud ! Les temples ? La nourriture ? Les musées ? Non ! Les Koyangi et Kangaji Cafés! Les Koyangi Cafés et Kangaji Cafés (koyangi signifie « ch...

Lire l'article

Aujourd’hui, parlons de ce qui est sûrement la plus belle chose que l’on peut trouver en Corée du Sud ! Les temples ? La nourriture ? Les musées ? Non ! Les Koyangi et Kangaji Cafés!

Les Koyangi Cafés et Kangaji Cafés (koyangi signifie « chat » en coréen et kangaji se traduit par « chien ») sont très populaires en Corée du Sud et surtout à Séoul. Les habitant-e-s raffolent des animaux domestiques et ce marché explose ces dernières années. Actuellement, plus d’un million de Sud-Coréen-ne-s possèdent un animal de compagnie. Néanmoins, la surface (minuscule) de certains appartements en ville ne permet pas toujours de posséder une charmante petite bête.

Ces cafés sont donc là pour vous donner votre dose quotidienne d’amour canin ou félin.

Le principe est simple : on vous demandera tout d’abord de payer une entrée de 8000 wons (environ 5€). Puis on vous exposera quelques règles simple de bonne conduite à tenir avec les animaux : ne pas les réveiller s’ils dorment, ne pas les porter, ne pas les frapper (oui, quand même, merci), n’utiliser que la nourriture et les jouets fournis par le café, etc. Une fois que vous aurez pris connaissance de tout ça (en priant pour que la plaquette qu’on vous aura fournie ne soit pas totalement en coréen) (au pire, il y a des petits dessins généralement) (au pire du pire, vous ferez « oui » de la tête l’air de rien), on vous demandera de vous laver les mains et parfois d’enlever vos chaussures (et mettre des maaagnifiques claquettes en plastique ! Ceci est un appel au peuple sud-coréen : stop au prêt de ce genre de chaussures dans les lieux publics !).

Le prix d’entrée comprend une boisson et au minimum 30 minutes à passer dans le café. Autant dire que vous repartirez surement une à deux heures plus tard comme la plupart des gens. Vous aurez le droit, durant tout ce temps, de caresser, nourrir (moyennant un petit supplément) et jouer avec plein de chats ou de chiens. Et on se prend vite au jeu !

On y trouve, bien entendu, tables et chaises, comme dans tous cafés, mais le reste de la déco n’est qu’une géante salle de jeux pour animaux. Et des animaux, il y en a partout ! Vous êtes cerné-e-s ! Une trentaine de chiens ou chats, de toutes races, se cachent dans tous les coins et ont tous les droits. Il est donc fort probable que vous dégustiez votre thé avec un Shih Tzu (à couette) sur votre table comme si cela était tout à fait normal.

Ces lieux sont parfois sujets aux critiques (manque d’hygiène, trop d’animaux les uns sur les autres, pas assez de soins) mais nous n’avons rien pu vérifier et n’avons rien constaté de problématique. Les cafés étaient à chaque fois propres, les animaux en bonne santé et les propriétaires charmants.

Certains Koyangi Cafés utilisent même des codes couleur pour s’assurer que tout se passera bien et que les clients ne chatouilleront pas Grumpy Cat. En gros, ça fonctionne ainsi : « Ils ont l’air mignon mais faites attention aux chats portants des colliers bleus, ils sont pas commodes ! ». Nous avons pu constater que ces cafés sont généralement remplis, et fréquentés par tout le monde : couples, amis, familles… Nous y avons même surpris certains Sud-Coréens en train d’y travailler durant l’après-midi (allez savoir comment ils réussissaient à être productifs dans un tel lieu) !

 

 

 

Il n’y a rien à rajouter : pour avoir sa dose de chats ou de chiens, ces endroits sont parfaits ! Et il n’est pas difficile de les trouver, ils sont souvent indiqués par de sublimes panneaux très explicites (genre un chat géant). Les Koyangi et Kangaji Cafés restent, néanmoins, typiques des grandes villes sud-coréennes surpeuplées et feraient sûrement bien rire certains habitants de la campagne.

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CULTURE

15/05/2018

Le 14 Mai est un jour que chacun peut célébrer , que l’on soit en couple ou bien célibataire. Les couples s’offrent des roses afin d’exprimer leurs sentiments, et les célibataires se rassemblent afin de manger des plats au curry jaune. Le jaune est une...

Lire l'article

Le 14 Mai est un jour que chacun peut célébrer , que l’on soit en couple ou bien célibataire.

Les couples s’offrent des roses afin d’exprimer leurs sentiments, et les célibataires se rassemblent afin de manger des plats au curry jaune.

Le jaune est une couleur chaude , qui rappelle le soleil et l’été, ce qui fait du Yellow Day le jour idéal pour des nouvelles rencontres.

Bien que les fleurs de cerisiers aient disparu, le reste des fleurs sont de sorties.

Les couples sont aussi supposés portés des tenues assorties de couleur jaune.


Un petit indice de signification des roses


Roses rouges:
 Amour passionnel
Roses rouges: Un aveu d’amour
Roses blanches: Respect, pureté
Roses bleues: Le miracle
Roses mauves: Amour éternel

Une seule rose : Mon amour n’est que pour toi.
Dix roses : 10+10 en coréen se lit yeol-ryeol, qui signifie “ardemment.”
44 roses: 4+4 se prononce “sa-sa.” “Sa” est la première syllable du mot “sarang” qui veut dire “amour” en coréen. De plus, le terme 44 roses est interprété comme  “amour et amour.”
99 roses: Cela marque un amour infini.

Et comme partout dans le monde une douzaine de roses signifie “ Je t’aime”.

Mais aussi, un bouquet avec des roses de plusieurs Couleurs peut envoyer un message de sentiments intertains mais profonds.

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste

Entre Paris & Séoul

Voyagez à travers la Corée, une destination riche et pleine de surprises,
trouvez la sérenité en Asie.