Connaissez vous la Corée ?

©

MEDECINEDonguibogam Village, expérience de la médecine traditionnelle

15/01/2021

Connaissez-vous la médecine traditionnelle coréenne ? Le Donguibogam Village situé à Sancheong est le lieu propice pour vous initier à cet univers. Il tire son nom de l’ouvrage du même nom, Donguibogam, véritable encyclopédie de la m&...

Lire l'article

Connaissez-vous la médecine traditionnelle coréenne ?


Le Donguibogam Village situé à Sancheong est le lieu propice pour vous initier à cet univers. Il tire son nom de l’ouvrage du même nom, Donguibogam, véritable encyclopédie de la médecine du pays inscrite au registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO. Il est utilisé comme support d’études par de nombreux médecins du monde entier.


Si en Occident les médecins tendent à comprendre et à traiter les maladies à partir de causes externes (virus, bactérie), la médecine traditionnelle coréenne soutient l'idée qu'une maladie est la conséquence d'un affaiblissement du qi, c’est-à-dire de son énergie. En Corée est prônée l'idée que chaque être humain est physiquement différent, et que par conséquent il faudra traiter une maladie au cas par cas au lieu de procéder à un traitement universel. Le ginseng souvent utilisé pour traiter la fatigue et la baisse d’énergie ne sera pas le même selon le tempérament de la personne (impulsif ou calme).


Le Donguibogam Village se présente sous forme de parc à thème avec un parcours proposant musées et activités. Il s’adresse à toute personne quel que soit son âge. Rendez-vous à proximité du mont Jiri et expérimentez le bien-être à la coréenne avec des séances de méditation, sa thérapie par les plantes ou encore sa gastronomie seine. Cette visite vous permettra d’obtenir une meilleure compréhension de votre corps et de votre énergie.


Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CULTUREDoljanchi, le 1er anniversaire des coréens

07/01/2021

  Le doljanchi est une tradition coréenne qui célèbre le premier anniversaire d’un bébé. Cette cérémonie bénit l’enfant d’un future prospère et jouit d’une grande signification en Corée. Le béb...

Lire l'article

 

Le doljanchi est une tradition coréenne qui célèbre le premier anniversaire d’un bébé. Cette cérémonie bénit l’enfant d’un future prospère et jouit d’une grande signification en Corée.
Le bébé porte un Hanbok et un chapeau traditionnel : le jobawi ou gulle pour les bébé filles et bokgeon ou hogeon pour les bébé garçons.

Dans le passé, le taux de décès infantiles était très élevé et beaucoup de bébés mourraient avant d’avoir célébré leur premier anniversaire, alors cet évènement était une étape importante pour les bébés et leurs parents. Tout le village célébrait cet anniversaire, partageant de mets et souhaitant longue vie et fortune.

Le point culminant du Doljanchi est une coutume appelée le doljabi, c’est lorsque l’enfant est placé devant une table où sont disposés objets et mets tels que des fils, de la peinture, des pinceaux d’écriture, de l’encre, de l’argent. L’enfant doit choisir un objet parmi ceux de la table.On dit que l’objet choisi déterminera le futur de l’enfant.

Par exemple si l’enfant choisit une un pinceau de dessin ou d’écriture, il sera intelligent.S’il choisit l’argent, il sera riche, ou de la nourriture, il n’aura jamais fin, et s’il choisit un fil, il vivra longtemps.

Ces objets étaient ceux choisis par la plupart des foyers.Les types d’objets placés sur la table ont évolué au fur et à mesure en même temps que la société et leur perception de la vie et de ce qu’ils souhaitaient à leurs enfants ou des métiers qu’ils estiment prestigieux.

Toutefois, plein de parents restent traditionnels dans leur sélection d’objets. Un large panel d’objets peuvent être placés pour rendre le Doljabi plus moderne.

Le Doljabi est suivi de moments de repas fastueux, de chants et de jeux avec le bébé. Les invités offrent le plus souvent des cadeaux ou de l’argent, des vêtements, ou bijoux pour les parents de l’enfant.

 

La nourriture du Doljanchi


A la maison, les membres de la famille remercient les Samshin ( trois Dieux dont on croit qu’ils protègent le bébé quand il grandit), en servant du riz, de la soupe d’algues, et des tteokbokki.

Les parents préparent une table spéciale pour la fête ‘Dol’ où la nourriture est empilée en hauteur pour symboliser une vie de prospérité pour le bébé. La table est agrémentée de gâteaux de riz aux couleurs de l’arc-en-ciel , de soupe d’algues et de fruits. Miyeokguk ( la soupe d’algues) est servie à chaque anniversaire après le 1er anniversaire pour rappeler aux gens ce que la mère a traversé pour mettre au monde son enfant.

 

Le Doljanchi de nos jours

 

La fête se tient généralement dans des salles de réceptions ou restaurants. Les parents préparent quelques cadeaux pour les invités et quand ils se rendent à la fête ils reçoivent tous un morceau de papier avec un numéro. L’invité répondant correctement à une question sur le bébé gagne un présent. Le chef de la fête ou un présentateur appelle aussi des numéros au hasard et la personne ayant ce numéro gagne un petit cadeau.

Aussi parfois, les invites doivent deviner ce que l’enfant va choisir sur la table lors du Doljabi pour gagner le présent.

 

 

Crédits photographie : @livingoutloudla 

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

GASTRONOMIELe Kimjang, préparation et partage du Kimchi

22/12/2020

Inscrit en 2013 (8.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité   Kimchi est le nom coréen donné aux légumes conservés, assaisonnés d’épices et de produits de la mer fermentés...

Lire l'article

Inscrit en 2013 (8.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

 

Kimchi est le nom coréen donné aux légumes conservés, assaisonnés d’épices et de produits de la mer fermentés. Il constitue un élément essentiel du repas coréen pour toutes les classes sociales et dans toutes les régions.

 

La pratique collective du kimjang réaffirme l’identité coréenne et offre une bonne occasion de renforcer la coopération familiale. Le kimjang rappelle aussi à de nombreux Coréens que les communautés humaines doivent vivre en harmonie avec la nature. Sa préparation suit un cycle annuel. Au printemps, les ménages se procurent des crevettes, des anchois et d’autres produits de la mer qu’ils mettent dans la saumure et font fermenter. En été, ils achètent du sel de mer pour la saumure. À la fin de l’été, ils font sécher des piments rouges et les réduisent en poudre. La fin de l’automne correspond à la saison du kimjang, moment où les communautés préparent collectivement de grandes quantités de kimchi et les partagent de façon à ce que chaque foyer ait suffisamment de nourriture pour affronter le long et rigoureux hiver. Les ménagères suivent les prévisions météorologiques afin de déterminer à quelle date la température sera optimale pour préparer le kimchi. Le processus d’échange de kimchi entre les familles est l’occasion de partager et de cumuler des techniques innovantes et de nouvelles idées. Il existe des différences régionales et les méthodes et ingrédients spécifiques employés pour le kimjang sont considérés comme un héritage familial important, transmis le plus souvent par les belles-mères aux belles-filles nouvellement mariées.

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste

Entre Paris & Séoul

Voyagez à travers la Corée, une destination riche et pleine de surprises,
trouvez la sérenité en Asie.