Actualités

©

EXPOSITIONExposition immersive « La gloire retrouvée d’un palais royal »

02/11/2022

Du 7 au 14 novembre 2022 Du 7 au 14 novembre, le Centre Culturel Coréen propose une expérience immersive en mapping vidéo, « La gloire retrouvée d’un palais royal », sur le thème du Gyeongbokgung, grand palais royal de la dynastie Joseo...

Lire l'article

Du 7 au 14 novembre 2022

Du 7 au 14 novembre, le Centre Culturel Coréen propose une expérience immersive en mapping vidéo, « La gloire retrouvée d’un palais royal », sur le thème du Gyeongbokgung, grand palais royal de la dynastie Joseon. Celle-ci est organisée durant toute une semaine dans le cadre de la célébration en 2021 des 30 années travaux de restauration dont fait l’objet cet édifice. Cet anniversaire, dont cette exposition immersive à Paris se veut être la première pierre, a pour objectif de faire découvrir au public français toute la vitalité du patrimoine culturel coréen. En outre, les deux concepts rattachés à cette manifestation artistique, à savoir « une année lumineuse » et « un paysage de printemps », figurent le retour du printemps, métaphore laissant entrevoir la fin des travaux de restauration du palais Gyeongbokgung à l’horizon 2045.

De nombreux acteurs ont uni leurs efforts afin de participer à la remise en état du Gyeongbokgung, permettant à cet héritage culturel et historique cher aux Coréens de retrouver non seulement sa place, mais aussi sa splendeur passée. Cette expérience immersive, qui donne à voir des projections sur trois côtés et au sol, se fera le reflet de la renaissance de ce patrimoine précieux, tel une sorte de retour du printemps au palais Gyeongbokgung. Mettant ainsi en lumière la restauration de cet édifice royale malmené par les tumultes de l’Histoire - symbolisés ici par un hiver impitoyable -, cette création numérique célèbre l’éclat printanier qui fera bientôt resplendir le Gyeongbokgung, telle une magnifique fleur sur le point d’éclore. « La gloire retrouvée d’un palais royal » est donc une création artistique digitale qui, à travers le défilement en sens inverse des quatre saisons symbolisant ce processus de restauration, laisse entrevoir le présent et le futur radieux du Gyeongbokgung.


Histoire de la restauration du palais Gyeongbokgung
Érigé en 1395, Gyeongbokgung est le principal palais royal de la dynastie Joseon. Adossé au mont Bukak au nord, avec sa porte principale Gwanghwamun ouvrant sur la large rue des Six-Ministres (plus connue aujourd’hui sous le nom de Sejongno), ce palais constitua pendant longtemps le cœur de la capitale coréenne. Il a été progressivement étendu avant d’être réduit en cendres lors de l’invasion japonaise de 1592. Laissé à l’abandon pendant près de 270 ans, il a finalement été reconstruit en 1867. Cependant, le palais Gyeongbokgung a été délibérément endommagé pendant l’occupation japonaise qui a suivi. Ainsi, en 1911, la propriété du site de Gyeongbokgung est passée sous gouvernance coloniale japonaise. En 1915, sous prétexte d’y tenir une exposition, ce dernier démantela plus de 90% des bâtiments du palais, à l’exclusion des quelques principaux. Un imposant bureau du gouvernement japonais fut construit par la suite sur le site du palais en 1926, ce qui lui fit perdre de sa dignité. C’est ainsi que, depuis 1990, des travaux de restauration sont en cours afin de rétablir pleinement l’ancienne gloire du palais Gyeongbokgung.

Durée de projection : 4 min 30
Entrée libre sans réservation


CENTRE CULTUREL CORÉEN
AUDITORIUM

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CINEMA17e Festival du Film Coréen à Paris

12/10/2022

Du 25 octobre au 1er novembre Rendez-vous incontournable de l’automne parisien, le Festival du Film Coréen à Paris (FFCP) revient fin octobre pour sa 17e édition. Étant l’un des plus grands festivals dédiés au cinéma coréen en Euro...

Lire l'article

Du 25 octobre au 1er novembre

Rendez-vous incontournable de l’automne parisien, le Festival du Film Coréen à Paris (FFCP) revient fin octobre pour sa 17e édition. Étant l’un des plus grands festivals dédiés au cinéma coréen en Europe, et le plus important en France, le FFCP explore et fait découvrir d’année en année tout le spectre du cinéma coréen, dans une atmosphère festivalière conviviale, et ce à travers un large éventail de films.

Manifestation cinématographique majeure très attendue par tous les amateurs de films coréens, le FFCP a su s’imposer au fil des années grâce à la qualité de sa programmation. L’équipe du FFCP visionne tout au long de l’année les films coréens actuels afin de proposer sa section principale, intitulée ‘Paysage’, qui présente le meilleur de la production annuelle. Une douzaine de films coréens totalement inédits en France seront ainsi projetés dans les vastes salles du Publicis Cinéma, sur les Champs-Élysées, allant du film fantastique au drame social en passant par des films historiques, des documentaires et des comédies. La section ‘Portrait’, quant à elle, mettra à l’honneur un ou une jeune cinéaste venant présenter ses courts-métrages et son premier long-métrage. Focus thématique, films classiques rares, blockbusters événements et compétition de courts-métrages en tous genres seront également prévus. C’est donc au total une cinquantaine de films qui seront projetés pendant cette semaine entièrement dédiée au cinéma coréen. Et pour la première fois depuis 2019 – si la situation sanitaire se maintient d’ici là bien sûr –, des invités de marque viendront spécialement de Corée pour accompagner quelques-uns des films.

Le programme du FFCP est en cours de finalisation à l’heure où nous mettons sous presse. Pour obtenir plus d’informations et connaître la sélection complète de la 17e édition, ainsi que les horaires des séances, merci de consulter à partir de début octobre le site officiel du festival : www.ffcp-cinema.com


Informations et billetterie (à venir) sur
www.ffcp-cinema.com et facebook.com/FFCPCinema

PUBLICIS CINÉMAS
129, avenue des Champs-Élysées
75008 PARIS

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

EXPOSITION« Najeon, rencontre avec l’éclat intemporel de la nacre »

15/09/2022

- Du 29 septembre au 19 novembre 2022 -   Vernissage de l’exposition le 28 septembre à partir de 18hEn Corée, le terme Najeon désigne la technique millénaire, minutieuse, de l’incrustation de la nacre. Très représentative de l&rs...

Lire l'article

- Du 29 septembre au 19 novembre 2022 -

 

Vernissage de l’exposition le 28 septembre à partir de 18h

En Corée, le terme Najeon désigne la technique millénaire, minutieuse, de l’incrustation de la nacre. Très représentative de l’artisanat d’art coréen, cette méthode de décoration sophistiquée requiert une fine maîtrise du travail de la nacre, extraite de coquillages puis sculptée avec soin afin de confectionner toutes sortes de motifs. Ceux-ci sont incrustés ensuite sur la surface à décorer puis couverts par une couche de laque (Chil).

C’est ainsi qu’oiseaux, fleurs, nuages et autres formes inspirées par la nature ornent, et ce depuis la dynastie Goryeo (918-1392), boîtes à bijoux, étuis divers et meubles de belle taille, les parant d’un subtil éclat nacré. Même à cette période, ces objets décorés, regroupés sous le terme Najeon Chilgi, atteignaient déjà un niveau de prestige tel qu’ils étaient souvent offerts en guise de cadeaux diplomatiques. Artisanat autrefois réservé à une certaine élite, la dynastie suivante de Joseon (1392-1910) a vu, quant à elle, la technique du Najeon se propager dans les classes populaires de Corée, participant ainsi à sa démocratisation.

L’exposition « Najeon, rencontre avec l’éclat intemporel de la nacre » invite le public à découvrir un art qui transcende les siècles et se réinvente pour mieux s’adapter à notre époque. Cette manifestation artistique est comme une invitation à poser un regard sur le passé du Najeon et ses variations contemporaines, qui laissent également entrevoir les possibles réinterprétations à venir.

Les pièces exposées, fruits du travail de 13 maîtres artisans perpétuant la tradition ou œuvrant dans le domaine de la réinterprétation créative – dont certains sont inscrits au Patrimoine culturel immatériel de Corée – permettent ainsi de retracer l’histoire de cet art traditionnel élevé dès la dynastie Goryeo au rang de trésor national, et de suivre son évolution au fil des siècles pour mieux en apprécier sa délicatesse intemporelle.

En outre, le littoral sud de la péninsule coréenne – et plus particulièrement la ville de Tongyeong, région d’origine du Najeon – est également mis en lumière lors de cette exposition. C’est en effet dans cette partie côtière du pays que cet art traditionnel a pris son essor, notamment de par la nacre de grande qualité que l’on y trouve, et ce depuis plus de 400 ans.

Nos amis français sont donc invités à découvrir les trésors de patience et de beauté que constituent les œuvres réalisées par huit maîtres traditionnels coréens du Najeon, dont les couleurs éclatantes et nacrées côtoient celles des réinterprétations originales de cinq artisans contemporains, fiers porteurs d’une tradition ancienne et raffinée.



Atelier de fabrication de coffrets décorés de nacre

Pour aller plus loin dans le sillage de cette exposition, le Centre Culturel Coréen organise des atelier créatifs ouverts à tous.

○ Dates & horaires : du jeudi 29 septembre au jeudi 6 octobre

jeudi 29 septembre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00
vendredi 30 septembre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00
samedi 1 octobre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00
mardi 4 octobre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00
mercredi 5 octobre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00
jeudi 6 octobre : de 14h30 à 15h30 / de 16h à 17h00

○ Durée de l’atelier : environ 1h
○ Gratuit pour tous – matériaux fournis
○ Inscription : https://forms.gle/FqhBdFqFYxiGKqiCA


CENTRE CULTUREL CORÉEN
ESPACE D’EXPOSITION 1

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste

Entre Paris & Séoul

Voyagez à travers la Corée, une destination riche et pleine de surprises,
trouvez la sérenité en Asie.