Actualités

©

EXPOSITIONExposition « Palais royaux de Corée »

22/12/2020

CENTRE CULTUREL ESPACE D’EXPOSITION 1     L’exposition « Palais royaux de Corée » célèbre le premier anniversaire de l’ouverture du Nouveau Centre Culturel Coréen, et commémore à cette même occasion le 40e an...

Lire l'article

CENTRE CULTUREL

ESPACE D’EXPOSITION 1

 

 

L’exposition « Palais royaux de Corée » célèbre le premier anniversaire de l’ouverture du Nouveau Centre Culturel Coréen, et commémore à cette même occasion le 40e anniversaire du Centre Culturel Coréen à Paris dans le cadre du programme Taste Korea. Cette exposition a pour objectif de mettre en lumière l’histoire et la culture liées aux palais royaux en Corée.

 

Jusqu’à présent, peu d’expositions dédiées aux anciens palais coréens se sont tenues dans l’Hexagone. Cet événement constitue ainsi une belle occasion pour le public français de découvrir quatre palais royaux ayant fait figure dans l’histoire de la dynastie Joseon, ainsi que le sanctuaire de Jongmyo. Les visiteurs auront la possibilité d’en apprendre davantage, notamment grâce à une mine d’informations éducatives et historiques passionnantes.

 

Le palais est la demeure dans laquelle la famille royale résidait et travaillant avec ses fonctionnaires attitrés. Il est à la fois un lieu politique, historique et culturel. Dès 1392, année qui marque le début de la dynastie Joseon, fut construit le palais Gyeongbokgung à Hanyang (ancien nom de la capitale, Séoul).

 

Cette exposition présente le palais de Gyeongbokgung, ainsi que trois autres palais de cette époque, tels que les palais Deoksugung, Changgyeonggung et Changdeokgung, ainsi que le sanctuaire de Jongmyo. Ces cinq monuments nationaux représentent à eux seuls 500 ans d’histoire de la dynastie Joseon.

Cette exposition sera enrichie des photographies et vidéos des artistes coréens Heun-kang SEO et Jong-woo PARK, deux artistes ayant su faire ressortir l’élégance et la grandeur des quatre palais de Joseon et du sanctuaire de Jongmyo. Une installation de Mi-young YANG présentera quant à elle ses poupées faites en papier traditionnel Hanji.

 

Heun-kang SEO, photographe particulièrement attiré par le patrimoine culturel coréen, a débuté sa carrière en 2005 avec une exposition sur la thématique des tombeaux royaux de la dynastie Joseon. Depuis, il n’a de cesse de capter par l’image non seulement les palais royaux qui jalonnent la Corée, mais aussi de nombreuses scènes typiques du patrimoine national, ces dernières ayant largement participé à sa renommée dans son pays. Heun-kang SEO présentera une série de photos inédites lors de l’exposition « Palais royaux de Corée ».

 

Jong-woo PARK est renommé dans le domaine de la photographie documentaire, notamment grâce à ses débuts dans le tournage de films de cette catégorie. À l’occasion de l’exposition « Palais royaux de Corée » au Centre Culturel Coréen, l’œuvre vidéo intitulée ‘Calme majestueux’ divisée en 3 parties présente, entre autres, l’architecture du sanctuaire Jongmyo ainsi que les rites ancestraux et la musique royale qui y sont liés. Cette œuvre a été présentée pour la première fois en novembre 2015 au Musée Samsung Leeum de Séoul au cours de l’exposition « A Homage to Korean Architecture-Wisdom of the Earth », et y a récolté un très grand succès.

 

Artiste remarquée pour ses réalisations en papier traditionnel hanji, l’œuvre de Mi-young YANG a déjà été mise en lumière par trois fois lors d’expositions en France, ainsi qu’au cours de nombreux événements en Corée et ailleurs dans le monde. Elle dirige actuellement le village artisanal Hanok de Jeonju.

 

Le Yeongjo-jeongsunwanghu Garye Banchado est une scène réalisée en papier hanji, typique de la région de Jeonju. Elle représente la procession du mariage royal du roi Yeongjo et de la reine Jeongsun. Le mot garye désigne les rites de bon augure de la famille royale, et peut inclure des cérémonies telles que les mariages royaux ou encore les couronnements des princes et des princesses.

 

Le cortège est une œuvre de belle taille composée de plus de mille figurines en papier hanji, chacune d’elles réalisée à la main par Mi-young YANG. L’artiste a d’ailleurs poussé le souci du détail jusqu’à attribuer une expression différence à chacune de ces poupées de papier.

 

Des programmes pour les enfants seront également proposés autour de la thématique des palais coréens, ainsi qu’un espace ludique de photo-zone et d’essayage de tenues traditionnelles royales.

 

CENTRE CULTUREL

ESPACE D’EXPOSITION 1

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

ARTConférence « La BD coréenne en France : état des lieux »

19/11/2020

Lundi 23 novembre 2020 à 19 h Cycle de conférences « Culture et civilisation coréennes » En raison de la crise sanitaire actuelle, cette conférence aura lieu en ligne via vidéo réalisée en amont. Cette vidéo de la co...

Lire l'article

Lundi 23 novembre 2020 à 19 h
Cycle de conférences « Culture et civilisation coréennes »

En raison de la crise sanitaire actuelle, cette conférence aura lieu en ligne via vidéo réalisée en amont. Cette vidéo de la conférence sera mise en ligne le lundi 23 novembre sur notre site.

Par Nicolas FINET - Editeur, journaliste et ancien chargé de mission Asie du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême

Bonne nouvelle, les clichés sur la BD coréenne, le manhwa, sont enfin en train de se dissiper : loin de l’idée reçue selon laquelle la bande dessinée venue de Corée ne serait qu’un avatar des mangas japonais, les créateurs et les créations made in Korea démontrent avec éclat qu’ils sont bien porteurs d’une identité et d’une culture singulières, très loin des conventions établies par leurs homologues nippons.

Un peu moins de vingt ans après leur première entrée remarquée dans les librairies françaises, en 2003, les BD coréennes, tranquillement mais avec constance, ont conquis un territoire toujours plus étendu, fidélisant au fil des années un lectorat de plus en plus varié. Aux lecteurs et lectrices adultes des traditionnelles publications papier est venu s’agréger, via les plateformes numériques dédiées aux webtoons coréens, un jeune public souvent enthousiaste, ouvert à toutes les histoires pourvu qu’elles soient attachantes et divertissantes.

Où en est la bande dessinée coréenne aujourd’hui ? Sous la conduite de Nicolas Finet, témoin historique de sa diffusion dans l’espace francophone, tour d’horizon complet d’un média dans tous ses états.

Pour plonger d’ores et déjà dans l’univers de la BD coréenne, nous vous invitons également à suivre la rencontre "Les maîtres de la bande dessinée coréenne" organisée en ligne par le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac. Celle-ci aura lieu entre Nicolas Finet et Pierre-Yves Belfils (responsable des collections périodiques et électroniques de la médiathèque du Musée du Quai Branly - Jacques Branly), le jeudi 12 novembre 2020 à 18h30

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CINEMAXVe Festival fu Film Coréen à Paris

23/10/2020

Le Festival du Film Coréen à Paris ( FFCP) revient pour une quinzième édition. Celle-ci se voit bouleversée par le contexte sanitaire très particulier, et l'organisation du festival a du s'adapter aux contraintes afin que les fans de cinéma cor&eacut...

Lire l'article

Le Festival du Film Coréen à Paris ( FFCP) revient pour une quinzième édition.

Celle-ci se voit bouleversée par le contexte sanitaire très particulier, et l'organisation du festival a du s'adapter aux contraintes afin que les fans de cinéma coréen puissent en profiter en toute sécurité.

 

Afin de s'adapter au couvre-feu, le FFCP se transforme. En plus des séances prévues entre le 27 octobre et le 3 novembre (programme disponible en téléchargement ci-dessous), nous organiserons une deuxième diffusion de près de 15 films, au rythme d'un à deux films chaque week-end jusqu'au 20 décembre.

 

Le mot des organisateurs :

« L'organisation du Festival du Film Coréen à Paris est une aventure, qui commence à peine l'édition précédente clôturée. Chaque édition apporte son lot d'embûches, qu'il nous faut surmonter pour mettre sur pied un événement que nous aurons plaisir à partager avec vous. Nous savons aujourd’hui que notre optimisme est notre meilleur atout pour affronter l'adversité mais la crise sanitaire et ses conséquences posent un défi que l’optimisme seul ne suffit pas à résoudre, si nous souhaitons organiser le FFCP dans un environnement sûr. C’est pourquoi nous avons pris la décision de maintenir le festival sous une forme allégée, qui comprend moins de films et de séances, des capacités de salles réduites et, à notre plus grand regret, aucun invité. Nous avons la volonté de continuer à vous faire découvrir le meilleur du cinéma sud-coréen tout en soutenant l’ensemble des acteurs qui contribuent à donner vie aux films que nous aimons tant.

À bientôt en salle ! 

Le comité exécutif du FFCP »

 

Vous pouvez retrouver le programme sur le site officiel du FFCP.

La billetterie est déjà ouverte, ne traînez pas pour réserver, peu de places sont disponibles !

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste

Entre Paris & Séoul

Voyagez à travers la Corée, une destination riche et pleine de surprises,
trouvez la sérenité en Asie.