Actualités

©

EXPOSITIONThe Third Place : Exposition de l’Association des Jeunes Artistes Coréens

14/02/2024

Du 29 novembre 2023 au 16 mars 2024 Comme chaque année, les membres de l’Association des Jeunes Artistes Coréens se réunissent pour relever un nouveau défi ; interroger le travail de chacun à travers un thème qui leur permet d’avoir un rega...

Lire l'article

Du 29 novembre 2023 au 16 mars 2024

Comme chaque année, les membres de l’Association des Jeunes Artistes Coréens se réunissent pour relever un nouveau défi ; interroger le travail de chacun à travers un thème qui leur permet d’avoir un regard inédit. À l’occasion des 40 ans de l’AJAC, ce rendez-vous annuel est d’autant plus significatif que les opportunités d’une remise en question s’offrent à ses artistes, non seulement par le biais de leur activité associative, mais aussi grâce à celle de chaque membre en tant qu’artiste individuel.

Du latin cum, “co-” est un préfixe signifiant “avec”. Il entre dans la composition de nombreux mots indiquant l’association, la participation ou la simultanéité, tels que dans coauteur, cohabitation, coworking, etc. En effet, on constate actuellement l’essor des collectifs d’artistes et de curateurs, mais aussi un intérêt accru pour l’économie collaborative dans de très nombreux secteurs d’activité. Cela renvoie ainsi au terme de tiers-lieu (« The Third Place »), qui fait référence aux environnements sociaux développés par Ray Oldenburg, sociologue urbain, dans son livre “The Great Good Place”.

Intitulée « The Third Place », cette nouvelle exposition de l’AJAC vise à trouver un temps d’échange pour repenser ce lieu commun afin que les artistes puissent librement l’interpréter et réinventer un modèle de collaboration, favorisant ainsi les échanges et discussions entre eux.

Cliquez ici pour télécharger le catalogue de l’exposition


Exposants :
Bae Seungjoo, Choi Hyungsub, Demilé, Gheem Sookyoung, Ha Yoomi, Hong Bora, Hong Sungyeon, Bahc Hyun, Kim Haeun, Kim Jaeyoung, Kim Jina, Kwon Hyeoki, Lee Hyewon, Lee Mareh, Lee Seunghwan, Lee Songhee, Lim Hyojin, Park Hyejung, Park Seobin, Shin Minseo, Son Jiyoung, Woo Cheyon, Yoon Miji, Zion.


CENTRE CULTUREL
ESPACE D’EXPOSITION 2

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

CINEMA30e Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul

16/01/2024

Du 6 au 13 février 2024 Depuis 30 ans, le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul fait découvrir toutes les cinématographies du continent asiatique et favorise, par le biais du cinéma, le dialogue entre les cultures et la découverte de l&r...

Lire l'article

Du 6 au 13 février 2024

Depuis 30 ans, le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul fait découvrir toutes les cinématographies du continent asiatique et favorise, par le biais du cinéma, le dialogue entre les cultures et la découverte de l’autre. Outre les compétitions fiction et documentaire, le festival comprend aussi une section thématique, des rétrospectives, des hommages, etc.

Il propose chaque année, depuis sa création en 1995, des films coréens et invite régulièrement de nombreux réalisateurs, acteurs et personnalités coréennes du monde du cinéma : Sin Songil, Lee Doo-yong, Hur Jin-hwan, Lee Myung-se, Im Sang-soo, Jeon Kyu-hwan, Bae Chang-ho, Kim Dong-ho et bien d’autres...

Afin de célébrer les 30 printemps du festival, le Jury Marc Haaz - jury créé en la mémoire du directeur technique du FICA décédé tragiquement dans un accident aéronautique le 30 juillet 2021 – sera présidé par Madame Seo Seughee, programmatrice du prestigieux Festival International du Film de Busan. Ce jury jugera les films de la compétition longs-métrages de fiction et décernera son prix au réalisateur.

Monsieur Park Hong-jun, sera présent pour présenter son film Work to Do en compétition en première internationale.
Jun-hee est manager dans une PME industrielle de province depuis quatre ans. Transféré au département des Ressources Humaines, son administration le charge de créer une liste d’employés à congédier dans le cadre d’une restructuration. Jun-hee n’a d’autre choix que de s’exécuter, la passivité et la honte chevillées au corps.

Dans la section thématique « L’engagement », le FICA a sélectionné :
About Kim Sohee de Jung July, sur l’engagement professionnel d’une policière, et Printemps, Eté, Automne, hiver… et printemps de Kim Ki-duk, sur l’engagement religieux.

Dans la section « Les 30 ans du FICA et les 30 ans du prix NETPAC » sera présenté Animal Town de Jeon Kyu-hwan, qui a reçu le prix NETPAC en 2010 au FICA de Vesoul.
Oh Seong-cheul est un homme de parole, mais son bracelet électronique à la cheville lui rappelle ce qu’il est en réalité. Il veut devenir un autre homme. Il lutte contre ses démons intérieurs en menant une vie dure comme simple manœuvre dans le bâtiment. Kim Hyeong-do est un homme désespéré. Patron d’une petite imprimerie, il doit licencier l’un de ses deux employés. Il vit avec le souvenir d’un drame qui a brisé sa famille. Tout bascule un jour, lorsque les deux hommes se rencontrent.

Enfin dans la section jeune public, Piro Piro de Baek Miyoung et Min Sung-Ah enchantera petits et grands.
Un ensemble de 6 films d’animation poétiques et sensibles dévoilant des univers aux couleurs pastel et chaleureuses. Des petits oiseaux tissent le lien entre ces films, dans lesquels on partage des instants de tendresse et d’humour.

Le catalogue papier du festival sortira vers la fin janvier et sera également consultable en ligne.

Copyright de l’affiche : Marie Melcore

FESTIVAL INTERNATIONAL DES CINÉMAS D’ASIE – FICA
70000 VESOUL


Renseignements sur le détail du programme, les salles et horaires du Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul : festival.vesoul@wanadoo.fr – www.cinemas-asie.com

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste
©

ARTExposition-hommage : Lignes infinies, au fil de l’art de Kim Jung Gi

30/11/2023

Du 16 novembre 2023 au 16 mars 2024 Le Centre Culturel Coréen organise, du 16 novembre 2023 au 16 mars 2024, une exposition hommage à l’artiste Kim Jung-Gi, tout particulièrement connu pour ses performances graphiques au cours desquelles il réalisait des fresques a...

Lire l'article

Du 16 novembre 2023 au 16 mars 2024

Le Centre Culturel Coréen organise, du 16 novembre 2023 au 16 mars 2024, une exposition hommage à l’artiste Kim Jung-Gi, tout particulièrement connu pour ses performances graphiques au cours desquelles il réalisait des fresques à main levée en direct et en public. Ce dessinateur coréen avait, en effet, un lien particulier avec la France puisqu’il y avait débuté sa carrière internationale en 2012 à Strasbourg, et est décédé à Villepinte en 2022.

Encensé par la critique, Kim Jung Gi était considéré par beaucoup comme un dessinateur très prometteur, sa plume dynamique remplissant, au gré de son inspiration, toiles et pages blanches d’une multitude de personnages que l’on croirait saisis en plein mouvement. Afin de lui rendre hommage et pour célébrer l’ouverture en Corée du tout nouveau musée qui lui est consacré́, le Centre Culturel Coréen présente une exposition réunissant plusieurs œuvres de Kim Jung Gi, ainsi que des travaux collaboratifs ayant particulièrement marqué sa carrière.

Kim Jung Gi : biographie et carrière
Kim Jung Gi est un artiste, illustrateur, et dessinateur de bande-dessinée coréen. À 19 ans, il rentre à l’université Dong-Eui de laquelle il ressort avec un master en art et design. Il est mondialement connu de par sa capacité à dessiner habilement des dessins complexes fourmillant de détails.
Véritable passionné, Kim Jung Gi griffonnait dès qu’il avait un stylo ou un crayon et du papier en main, et ce quel que soit l’endroit où il se trouvait. Ainsi, ses dessins traitent avec polyvalence une très large palette de sujets.

Il a par ailleurs mis à contribution son expérience en enseignant à l’université, puis en co-fondant sa propre école (Anichanga Art School à Séoul) avec l’instructeur, illustrateur et peintre Kim Hyunjin.

Carrière internationale et projets en France
Kim Jung Gi a émergé sur la scène internationale en 2012, à Strasbourg lors du festival Strasbulles. Il est alors invité à se produire dans le monde entier - notamment en France, aux États-Unis et un peu partout en Asie - dans les plus grands salons et festivals pour réaliser des performances graphiques, des drawing shows au cours desquelles il dessine de grandes fresques à main levée. Les vidéos de ces événements comptent plusieurs millions de vues sur Internet.
Également dessinateur de BD, il a réalisé entre 2007 et 2011 les six albums de la série TLT - Tiger the Long Tail avec Park Seung-Jin au scénario. Sa notoriété en France s’est par la suite renforcée, notamment de par sa collaboration avec le scénariste Jean-David Morvan (Spygames aux éditions Glénat, puis McCurry, NY 11 Septembre 2001 aux éditions Dupuis).

En outre, Kim Jung Gi a collaboré à divers comics américains (Flash, Civil War II) et européens. Certaines collaborations sont parfois étonnantes mais toujours excellemment bien exécutées : Adidas, Société de Céramique Gwangjuyo, PSG, etc. Ses œuvres ont été exposées aussi bien dans des galeries que dans des musées, un peu partout à travers le monde.

Comme un signe du destin, les derniers drawing shows qu’il a donnés ont été réalisés à Paris l’an dernier, à la Galerie Daniel Maghen. C’est durant ce passage à Paris qu’il collabora le 1er octobre 2022 à un projet avec la fondation du club de foot Français et le PSG. Vêtu du maillot de Lionel Messi lors du match Paris-Nice, il a réalisé une performance artistique en direct du Parc des Princes. Deux jours plus tard, il succombera brutalement à l’âge de 47 ans, victime d’un arrêt cardiaque.

Exposition « Lignes infinies, au fil de l’art de Kim Jung Gi »
L’exposition, qui sera découpée en plusieurs espaces au premier étage du Centre Culturel Coréen, présentera différentes facettes du travail de Kim Jung Gi.

Tout d’abord, le public découvrira l’espace “Thinking”, propice à la méditation et à la réflexion, où le dessin s’alliera à la musique traditionnelle. Les sons de percussion de la musicienne Kim Sora résonneront pour donner une nouvelle dimension aux tracés de Kim Jung Gi grâce aux sonorités du ajaeng (sorte de cithare coréenne), du saenghwang (orgue à bouche) et du jing (grand gong en métal). La musique crée ainsi une connexion renvoyant l’image de minuscules étoiles flottant autour de soi. Des sièges seront mis à disposition des visiteurs afin de leur faire profiter de cette atmosphère apaisante qu’accompagnent le dessin et la musique.

L’exposition se poursuivra vers une fresque de 10 mètres, l’œuvre la plus imposante de Kim Jung Gi. Chaque élément de ce dessin gigantesque s’entremêlera pour donner vie à un véritable “Monde Connecté”.

Dans l’espace suivant, le public découvrira une rétrospective des œuvres de l’illustrateur (avec des croquis datant du début de sa carrière, des plaquettes de comics et bien d’autres). Seront également présentées certaines collaborations de Kim Jung Gi, telles que la paire de sneakers réalisée avec Adidas, ou encore sa performance au Parc des Princes pour le PSG. Cette salle vise aussi à faire découvrir sa carrière internationale, et plus particulièrement en France.

Enfin, la visite s’achèvera sur une collaboration surprenante et formidable de Kim Jung Gi avec la marque de Céramique Gwangjuyo. Certaines céramiques ont été customisées par l’artiste lui-même. De nombreux céramistes ont par la suite été influencés par la philosophie de travail de Kim Jung Gi, créant des pièces uniques.

Commissaire d’exposition : Haeyoung KIM

CENTRE CULTUREL CORÉEN
ESPACE D’EXPOSITION 1

Pour plus d'informations consultez le site internet

Retour à la liste

Entre Paris & Séoul

Voyagez à travers la Corée, une destination riche et pleine de surprises,
trouvez la sérenité en Asie.